Le magazine belge qui vous donne des idées &
bons plans de voyages & escapades en
Belgique & ailleurs

LES CHARMES MECONNUS DU MONTENEGRO

monténégro_A.jpg

A deux heures d’avion de la Belgique, le Monténégro, petit Etat des Balkans au Sud de l’Europe (et en cours d’adhésion à l’Union européenne), devient une destination prisée pour les vacances. Avec son littoral sur l’Adriatique, qui rappelle la Côte d’Azur, et son relief marqué qui permet rafting et randonnées, le territoire offre des activités pour tout le monde. On vous donne ici un aperçu de ce qu’il y a à faire et à voir au pays des «montagnes noires»…

Voisin de la Croatie sur la côte Adriatique, le Monténégro est largement recouvert par les Alpes Dinariques, dont les sombres forêts inspirèrent le nom du pays (Monte Negro, «montagnes noires»). Sa situation géographique lui offre un climat méditerranéen très agréable tout au long de l'année, même si la meilleure période pour s’y rendre s'étale de juin à octobre. La destination ne fait pas encore partie de l'Union européenne, il faut donc un passeport pour y voyager, mais l'Euro est la monnaie utilisée. Pour s'y rendre, Ryanair relie en 2 heures Charleroi à Podgorica, la capitale, et ce à raison de deux vols par semaine.

Un air de Côte d'Azur dans les Balkans

Monténégro_2.jpg

Accessibles en 1h15 de route depuis la capitale, les plages de sable fin du Monténégro, qui bordent montagnes et eaux turquoise, constituent un atout majeur de la destination. Pas encore envahies par les touristes, nombreuses maintiennent leur côté sauvage. Mais il existe aussi des stations balnéaires animées sur la côte monténégrine, comme à Budva, l’une des plus anciennes cités de l'Adriatique, aussi célèbre pour son architecture typiquement méditerranéenne que pour sa vie nocturne festive.

A 10 kilomètres de Budva, on découvre Sveti Stefan, un village de pêcheurs du 15e siècle, perché sur un îlot rocheux, devenu au fil du temps un village-hôtel de luxe. Cela ne nous empêche pas d'arpenter librement les rues et les maisons de cette cité fortifiée aux faux airs de Mont-Saint-Michel. A une heure de route de là, il faut aussi aller se balader dans la vieille ville de Bar, Stari Bar, accrochée à la montagne. Abandonnée après un tremblement de terre, elle s’est muée en sorte de village fantôme, d'architecture byzantine, où la nature a repris ses droits. Et puis, toujours plus au Sud sur la côte, juste avant la frontière albanaise, la ville de Ulcinj vaut, elle encore, le détour, avec son style oriental et ses oliveraies avec vue sur mer.

Entre mer et montagne: les Bouches du Kotor

bouches_du_kotor.jpg

En remontant cette fois la côte vers le Nord, en partant de Budva, on arrive, en 30 minutes de route, au site sans doute le plus visité du Monténégro, et à juste titre. Les Bouches du Kotor forment une baie s’enfonçant sur 28 kilomètres à l’intérieur des terres en plusieurs bras de fjord spectaculaires, où le paysage mêle îles, hauts murs calcaires, montagnes, villages et ports de charme. On y visite en priorité la cité médiévale de Kotor, classée au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco, qui a conservé sa muraille de défense, sa tour-horloge et ses belles églises. Direction ensuite le port de Perast, riche en superbes palais baroques. De là, on peut prendre le bateau pour se rendre sur les deux îlots qui font face. Chacun abrite seulement un édifice religieux qui parait ainsi flotter sur la mer émeraude.

On quitte la baie en empruntant la Serpentine, une route en «S» qui mène aux hauteurs, à l’intérieur des terres.

Nature et histoire

montagne_et_le_centre.jpg

L’intérieur du Monténégro est recouvert de montagnes, de pics, de lacs, de rivières et de forêts; des paysages préservés et impressionnants, où l’on pratique la randonnée et les sports d’eaux vives, en particulier le rafting. Plusieurs parcs nationaux sont disséminés aux quatre coins du pays, notamment le Parc de Biogradska Gora et le massif karstique du Dormitor, classé au Patrimoine naturel de l’Unesco, dont les gorges (de la rivière Tara) sont les plus profondes du monde. Beaucoup plus près de la côte, on trouve aussi le Parc National du Lac Skadar, le plus grand lac de la péninsule balkanique, que le Monténégro partage avec l’Albanie. A voir encore: le Parc National du Mont Lovcen, qui accueille, au sommet d’un éperon rocheux, le plus haut mausolée de la planète. C’est ici que repose Petar II Petrovic-Njegos, poète et souverain du 19e siècle, figure nationale emblématique. En redescendant du pic, il faut aller faire un tour à Cetinje, la capitale historique et culturelle du pays (bien plus charmante que l’actuelle capitale, aux bâtiments modernes), qui abrite d’ailleurs encore la résidence du Président de la République, ainsi que le Musée national du Monténégro. Et au milieu de toutes ces merveilles, il en est une dernière incontournable: le monastère orthodoxe d’Ostrog, qui date du 17e siècle, creusé dans une falaise à 900 mètres d’altitude. On prête à l’édifice troglodytique de nombreux miracles, qui en font un lieu de pèlerinage tant pour les orthodoxes que pour les catholiques et les musulmans.

Pour plus d'infos sur le Monténégro: tourisme-montenegro.com

Florine de Raet

Inscrivez-vous à notre newsletter

Concours Sud Presse V Cracovie

Grande Evasion

PLUS D'ARTICLES

  • 1